De l'émotionàlainsurenchère,un pas trop vite franchi

Àlaveille d'électionsrégionales,dont le maintienaétéconfirméparManuel Valls,les drames survenus ce week-end sont vitedevenusprétexteàuneescaladeécuritaireallantdu premier ministrejusqu'àl'extrêmedroite。

«Nous frapperons aveclavolontédedétruire。 »Lorsqu'ils'estadresséauxFrançais,samedi soir,au journal de 20 heures sur TF1,loin de rechercher l'apaisement,Manuel Vallsadélibérémentchiisiderépondreàlastantdes actes par la violence des mots。 «Nous sommes en guerre»,一个名为martelélepremier ministre,jouant de l'immenseémotionsuscitéeparles drames survenus vendredi soir pour franchir un cap dans l'escalade verbale。 «Nousdevonsanéantirlesennemis delaRépublique,expulser tous cesimamsobubisiséscomnnous le faisons,déchoirdelaationalitéceuxqui bafouent ce qu'est l'âmerançaiselenous lefaisonségalement»,ancorelepliquélelocataire de Matignon。 Aveclavolontéflastrantedesedémarquerduton,plusadigéaumoment des attent encore en cours et davantage empreint d'émotion,duprésidentdelaRépublique,la veille au soir。 Lesdérapagesdela droite et de l'extrêmedroitesemblentavoirinvenédansson sillon un Manuel Vallsplusstostéàs'arrogerle leadership duregistresécuritairequ'àrassurerses concitoyens。 «Nous devons nousattendreàd'ravresépliques»,at-ilprévenu,comprenant que«lesFrançaisaurpeur»... Le premier ministres'estégalementdit«ouvertàtoutesles propositions»,lorsqu'il fut questiondelépondreà celle de Laurent Wauquiez,secrétairegénéralduparti«LesRépublicains»(«LR»),de placer dans des«centre d'internement antiterroristes»toutes lespersonnesfichéespourterrorisme。 Soit l'enfermement«deprécaution»,avanttoutméfaitcomis。 Au contire du 7janvieroù,par la voix de Nicolas Sarkozy,la droite soutenait«l'impératifd'unitéreternationalale»,au lendemain du 13 novembre,leprésidentde«LR»change de pied。 Finie l'unité,ildénoncelamollesse du pouvoir,et le«besoin d'inflexions majeures pour quelasécuritédesFrançaissoitassuréésundation»。 «Il n'y a pas de lien naturellement,mais enfinleproxlèmesepose»entre attentat et immigration,s'est-ilhasardé。 Nicolas Sarkozy laisse surtout lesoinàsonaile dure de porter le fer。 AprèsLaurentWauquiez,ÉricCiottiaainsireconncél'idéede«centre d'internement»pour lesindividusisuspectédeterrorisme。 «on ne peut plus attendre qu'ilspassentàl'acte»,肯定会邀请Laurent Wauquiez,lui aussi,comme Ciotti,engagédansla campagne de la droite et du centreauxélectionsrégionales。 Car si elle est suspendue le temps du deuil,la campagne n'en est pour autantpaséndéééédeséthionaltriqueiquesdepuis vendredi soir。 Du centrejusqu'àl'extrêmedroitese multiplient lesappelsàsemettre en guerre»,comme l'exhorte Jean-Christophe Lagarde,présidentdel'UDI。 Au FN,Marine Le Pen veut que«lesmosquéesradicalessoientfermées,les imamsradicauxexpulsés»,et«déchoirdeleurinationalitélesterroristesdenationalitéfrançaise» - en demandant aupassageàceque Paris soutienne Bachar Al Assad。

Laperspectiveélectoralistel'emporte

Pierre-Jean Luizard,历史学家,eut beau mettre en garde dans son livrelePiègeDaechcontrelarratégiedel'«Étatislamique»«poussantàuneréactionmilitairedans l'urgence qui nousfetiapararaîtrecommeleshéritiersducolonialisme»,la透视électoralistel'emporte。 Une vision faisant redouter auchercheurAndréGunthert«unscénarioàl'israélienne,oùlaréponsedelafermetéappuyéesurla conviction delalégitimitéenfermelasociétédansun affrontement sans fin et sans espoir,sur fonddesérapageuperdroitier»。
FrédéricDurand和Lionel Venturini

  • $15.21
  • 08-10

选择颜色

Quantity :

Share :